(((Live sur Odiolab))) Smart flooring, tout se passe sur le terrain – Interview avec Wiktor Bourée (Technis)

(((Live sur Odiolab))) Smart flooring, tout se passe sur le terrain – Interview avec Wiktor Bourée (Technis)

“Notre vision est de devenir le Google Analytics des infrastructures, sans être intrusif.” Wiktor Bourée, fondateur et CEO de Technis

 

En partant d’un sol connecté et d’une intelligence artificielle embarquée, la société suisse Technis décrit en temps réel les événements qui se déroulent dans un environnement donné. Du sport à la santé, en passant par la gestion des installations ou la sécurité, le smart flooring as a service trace de manière efficace, mais ne fâche pas.

C’est au cours d’une partie de tennis avec un ami, en 2014, que l’idée centrale de Technis a jailli : un sol intelligent qui permettrait d’affirmer sans équivoque – même à deux mauvais perdants – que la ligne de terrain a bien été franchie.

Après plusieurs prix entrepreneuriaux gagnés en 2015 et un démarrage de Technis focalisé sur le marché du sport/tennis, c’est en 2017 que la start-up décide d’adapter sa technologie aux bâtiments: une fine couche de capteurs sous le sol associée à de l’intelligence artificielle (IA) permet la captation et l’interprétation en temps réel de big data liée aux déplacements d’individus dans les infrastructures. Pivot gagnant, puisque le sol connecté fait mouche dans plusieurs secteurs d’activité. A ce jour, plus de 200 bâtiments ou lieux dans 6 pays ont fait appel à un système de comptage via sols connectés développé par Technis. Cela représente plus de 20+ millions de contacts déjà comptées.

Son bachelor (EPFL) et un master (ETH) en chimie réussis, Wiktor Bourée a séjourné à Harvard pour y développer un filtre à eau à l’échelle industrielle. De retour en Europe, il commence un doctorat en chimie à l’EPFL tout en pratiquant le tennis à ses heures perdues. À 28 ans, il dirige une PME composée de 22 collaborateurs répartis dans ses bureaux en Suisse et en France.

Retrouvez les questions de l’interview ainsi que tous les podcasts d’Odiolab sur Anchor.fm/Odiolab

Etude pAIrspective – l’épilogue & le podcast

Etude pAIrspective – l’épilogue & le podcast

Ce projet d’étude sur les besoins en Intelligence Artificielle (iA) des sociétés suisses a en réalité germé en juin 2017, avec l’avènement de la conférence Swiss AI Day organisée à Berne par InnoBoost et Groupe T2i: Odienz s’affairait alors aux interactions et à la visibilité du #SwissAIDay dans les médias sociaux.

Un an plus tard, les préparatifs pour l’étude pAIrspective battent leur plein. Une fois les partenaires essentiels au financement de l’étude, à sa rédaction et à sa diffusion dénichés – un merci tout particulier à Business&Decision Suisse, Calyps et IBM Suisse pour leur participation active – restait à lancer le questionnaire pAIrspective sur le marché suisse.

Plus de 110 personnes ont participé au sondage en ligne à travers le pays. En Suisse romande, les événements auxquels nous avons participé (conférences sur l’iA, événements data et même une pièce de théâtre à l’Octogone de Pully) nous ont aidé à rencontrer un public curieux et averti.

Dès novembre 2018, il fut temps d’analyser les réponses des sondés et d’y ajouter l’avis d’experts en iA. Le livre blanc pAIrspective fin prêt, quatre professionnels de la data se retrouvent en mars 2019 à l’EPFL Innovation Park autour du micro de Marco Brienza & Jérémie Wagner pour un nouvel épisode d’Airccelerate podcast à découvrir dès maintenant (cf. ci-dessous) en même temps que l’étude pAIrspective, téléchargeable gratuitement ici!

Dans cette interview d’Airccelerate, WarcoBrienza & JeremieWagner reçoivent Jérôme Berthier (Empowerment Foundation)Paul Wang (High-Tech BridgeMt-PelerinIcon.ngo), Sandro Saitta (Swiss Data Science Center) ainsi que l’instigateur du projet, Lionel Clavien (CTO d’InnoBoost).

Jérôme Berthier travaille comme vice-président de l’Empowerment Foundation; il a préalablement dirigé l’une des plus importantes société IT de Suisse, ainsi qu’un Innovation Lab;

Paul Wang est advisor stratégique en matière de cybersécurité et de gestion des risques, il est également membre de l’advisory board de Mt-Pelerin (projet blockchain dans la création de la banque du futur, combinant crypto-économie et finance traditionnelle) et de High-Tech Bridge (société spécialisée dans la détection des failles cybersécurité utilisant l’intelligence artificielle), il est aussi membre de la direction de Icon.ngo ( organisation non gouvernementale qui fédère une communauté européenne travaillant sur la confiance dans le cyberespace);

Sandro Saitta a 10 ans d’expérience dans l’application de la Data Science dans des industries telles que la finance, les télécommunications, la chimie, les voyages en ligne et la vente au détail. Il est actuellement Chief Industry Advisor au Swiss Data Science Center. Sandro est titulaire d’un doctorat en informatique de l’EPFL et a fondé la Swiss Association for Analytics pour promouvoir la Data Science en Suisse;

Lionel Clavien est l’auteur d’une thèse sur les robots mobiles autonomes, l’initiateur du livre blanc “L’Intelligence Artificielle en Suisse et en 2019” ainsi que le CTO d’InnoBoost, dont le coeur de métier est l’intégration de “briques d’IA” dans les infrastructures IT de sociétés cherchant à valoriser les données qu’elles traitent.

Retrouvez les notes complètes de l’émission, ainsi que tous les podcasts sur www.airccelerate.com – Photo: empowerment.foundation.

L’IA en Suisse: interview avec Lionel Clavien

L’IA en Suisse: interview avec Lionel Clavien

La Suisse se distingue par une absence d’initiative politique concrète autour du soutien à l’IA” Lionel Clavien, cofondateur & CTO d’InnoBoost

Dans cette nouvelle interview d’Airccelerate podcast, Marco Brienza s’entretient avec Lionel Clavien, cofondateur de la société InnoBoost basée à l’EPFL Innovation Park. La transformation digitale est partout et, avec elle, l’avènement de l’intelligence artificielle (IA). Mais, concrètement, où en sommes-nous aujourd’hui en termes de solutions IA? Et de besoins clients?

Deux questions auxquelles s’est intéressé Lionel Clavien, auteur d’une thèse sur les robots mobiles autonomes et CTO d’InnoBoost, dont le coeur de métier est l’intégration de “briques d’IA” dans les infrastructures IT de sociétés cherchant à valoriser les données qu’elles traitent, voire simplement à mieux les utiliser.

Cet épisode d’Airccelerate est aussi l’occasion de vous présenter pAIrspective 2018, étude en ligne sur les besoins des PME suisses en intelligence artificielle.